L'enfant à la voix rauque : causes et traitement



L'enfant à voix grave est un enfant atteint de dysphonie infantile, un trouble de la qualité de la voix qui peut fréquemment se manifester par une voix rauque (enrouement) ou faible.

Les causes les plus fréquentes de dysphonie à l'âge pédiatrique sont de nature bénigne et sont liées à des abus vocaux prolongés tels que parler à très haut volume ou crier, ou à une mauvaise utilisation de la voix comme lors de la recherche de certains "effets sonores" pendant le jeu.

D'autres causes de dysphonie chez l'enfant sont à rechercher en présence d'allergies, de reflux pharyngolaryngé, d'infections, ou de conditions émotionnelles et/ou psychologiques particulières.



L'enfant dysphonique est généralement hyperactif et utilise mal sa voix : il parle à un volume élevé, crie même lorsque la situation ne l'exige pas, continue de crier même sous l'effort physique.

Les abus vocaux fréquents entraînent des microtraumatismes répétés affectant les cordes vocales caractérisés par un gonflement et une congestion. Chez les enfants prédisposés ces conditions traumatiques peuvent, au fil du temps, conduire à la formation de petits nodules c'est-à-dire à un épaississement fibreux du bord libre des cordes vocales.


Comment prévenir les troubles de la voix

Il est important que les parents eux-mêmes fournissent un bon modèle vocal à leurs enfants : si la voix est bien utilisée dans la famille, cela évite les récidives.

A la maison (mais pas seulement) il est bon de suivre quelques règles d'hygiène vocale, qui évitent que la situation ne s'aggrave :

- repos vocal lorsque la voix baisse ou devient rauque

- baisser le volume de la voix dans les conversations, rester proche (en respectant les règles Covid bien évidemment) et se regarder dans les yeux

- baisser le volume de la télé et des jeux vidéo, ce qui évitera d'élever la voix pour se faire entendre

- éviter de s'appeler à distance, d'une pièce à l'autre ou du balcon au jardin

- éviter de parler pendant l'effort physique (ou l’on court ou l’on utilise la voix)


En général, si l'enrouement persiste plus de 10 jours ou s'il y a une détérioration marquée de la qualité de la voix, il est important de contacter rapidement un ORL qui réalisera une fibrolaryngoscopie.


Cette enquête n'est pas douloureuse, elle est de courte durée mais nécessite d’un minimum de collaboration de la part des parents et de l’enfant.


Traitement

Les nodules des cordes vocales chez les enfants répondent bien à l'orthophonie et un traitement chirurgical est rare.

Un objectif clé est de réduire la fatigue de la voix, ce qui est atteint grâce à diverses stratégies visant à éliminer les comportements d'abus vocaux tels que les cris, les chuchotements, la tendance à se râcler la gorge fréquemment et en recommandant le repos et la récupération de la voix après une "activité bruyante", comme par exemple faire un jeu calme après avoir joué au football.


La chirurgie est limitée au cas des personnes qui ne répondent pas à une thérapie vocale au long cours. Dans ce cas, il peut être utile de réaliser une microlaryngoscopie, qui peut permettre d'exclure d'autres pathologies sensibles à la phonochirurgie.




En evidence
Derniers Posts