Chirurgie Glandes Salivaires

Quelles sont les maladies des glandes salivaires et comment les traiter grâce à la chirurgie ORL cervico-faciale

 

Les glandes salivaires sont de multiples petites entités qui ont pour rôle la fabrication de la salive qui sert à humidifier la bouche, à participer à la digestion et à la santé buccodentaire.

Il existe différents types des glandes salivaires :

  • 2 glandes parotides, situées au niveau des joues, juste en avant des oreilles.

  • 2 glandes submandibulaires (sous-maxillaires), situées sous la mandibule, latéralement.

  • 2 glandes sublinguales, situées toutes les deux sous le menton.

La pathologie des glandes salivaires est extrêmement variée mais divisée schématiquement en deux grandes catégories, la pathologie tumorale (tumeurs bénignes et malignes) et la pathologie non tumorale le plus souvent liée à la présence de calculs (lithiases) dans les canaux d’évacuation des glandes salivaires.

La glandes qui sont principalement concernées par la chirurgie sont les parotides et sous-maxillaires.

 

La glande parotide est une grosse glande située en avant de l’oreille. Elle est traversée par un nerf, le nerf facial, qui assure la commande motrice de tous les muscles de la face. Ce nerf sort de l’oreille, puis se divise au sein de la glande, en deux grosses branches, puis en de multiples rameaux. Chaque rameau doit être préservé, au risque de paralyser le muscle qu’il innerve, c’est-à-dire de rendre la face immobile et inexpressive. Ceci rend cette chirurgie très délicate. La cicatrice est donc grande, afin de pouvoir chercher aisément l’origine du nerf, profondément devant l'oreille, mais dissimulée en avant de l’arrière oui dans un pli du cou.

La glande sous-maxillaire (sub-mandibulaire) est une glande salivaire située sous la mandibule (mâchoire). Elle est entourée par différents nerfs, qu’il faut préserver. Le plus exposé est un rameau du nerf facial, qui assure la tonicité de la moitié de la lèvre inférieure et croise la glande dans 50% des cas. Ce nerf est tellement fin qu’il est très difficile à repérer. Pour le préserver plus sûrement, l’incision cutanée doit être basse. Les autres nerfs (nerf hypoglosse, qui assure la poussée de la langue et nerf lingual, qui assure la sensibilité du plancher de la bouche et de la langue), sont faciles à repérer car larges.

Afin d’augmenter la sécurité de ce geste, le docteur HERVE utilise un stimulateur nerveux, appelé NIM (Nim3-Response 3.0, de chez Medtronic), qui permet de repérer les rameaux nerveux et de vérifier leur bonne fonction.

 

Le Dr Stéphane Hervé est ORL et chirurgien cervico-facial, diplômé d’universités parmi les meilleures en France. Il allie une grande expérience à une solide formation de plus de 20 ans, acquises dans des hôpitaux et des cliniques dotées des meilleurs infrastructures, staff techniques, et équipements, dans le domaine de la chirurgie des glandes salivaires.

Show More

Prenez rendez-vous en ligne via >

ORL Chirurgie Face et Cou Stéphane Hervé

  • Facebook Black Round
  • LinkedIn - Black Circle

Parly 2 0139637208 / Boulogne-Billancourt : 0176710627 / doctolib.fr