Sinusites : comment prévenir les crises

Le nez bouché, la tête prise dans un étau, le cerveau liquéfié, l’inconfort qui ne semble pas vouloir passer : ce sont les symptômes les plus fréquents de la sinusite, une inflammation des cavités aériennes de la face que l’on appelle « les sinus » annexés aux fosses nasales.

La sinusite est due à un ensemble de facteurs très variés. Elle peut être liée aux allergies, à des pathologies virales, ou à des bactéries. Ou elle peut avoir d’autres origines :

génétiques, malformatives, d’origine dentaire ou par blocage de l’orifice naturel de drainage du sinus, par un polype ou par une déviation de la cloison nasale par exemple. La sinusite occasionnelle peut guérir spontanément en une dizaine de jours, mais il faut un antibiotique lorsqu’elle perdure. Chez certains patients, les crises se répètent. La maladie devient chronique, le sinus est en permanence encombré. On prescrit alors un traitement de fond pour prévenir ces crises.

Le rhume est la principale cause de sinusite et donc le prévenir est aussi le meilleur moyen d'éviter une crise de sinusite. Quand ce rhume est dû à une allergie, la prise en charge de l'allergie réduit considérablement la fréquence des crises. Pour les rhinites infectieuses, il existe des compléments alimentaires qui aident à réguler l'immunité comme les gélules à base d'échinacée, le propolis, la gelée royale ou encore la vitamine A à faible dose.

Mais éviter le rhume n'est pas toujours possible. Si le nez est bouché, un bon moyen de le drainer consiste à procéder à des lavages de la muqueuse. On peut acheter des dosettes de sérum physiologique, des sprays d'eau thermale qui ont des vertus anti-inflammatoires, des sprays d'eau de mer ou du sérum hypertonique qui a l'avantage de mieux lutter contre l'œdème.

De nombreuses eaux thermales sont aussi bénéfiques pour les voies respiratoires. Les soins pratiqués en station ont pour but d’assainir les muqueuses et arrivent même à guérir des sinusites bloquées.

L’aérosol sonique est un outil très efficace également car grâce à ses vibrations les vapeurs arrivent à pénétrer dans la cavité sinusienne.

Les huiles essentielles come l’eucalyptus radié diminuent la viscosité des sécrétions tandis que la menthe poivrée réduit l'inflammation. Les gouttes nasales mentholées ou goménolées améliorent le confort nasal.

L'ostéopathe joue sur plusieurs facteurs favorisant la sinusite. En travaillant le long de la colonne vertébrale, depuis le crâne jusqu'au sacrum, il agit sur le système sympathique (système nerveux autonome) et aide ce dernier à équilibrer son activité. Cet équilibrage va à la fois booster l'immunité, mais aussi permettre un apaisement des sécrétions de la muqueuse sinusienne.

Certaines sinusites chroniques récidivent régulièrement, ce, malgré les antibiotiques et les corticoïdes locaux ou systémiques. Il est parfois utile de réaliser une ponction de sinus : par le nez pour le sinus maxillaire ou au niveau du front pour les sinus frontaux. Ces ponctions sont rarement pratiquées aujourd’hui et remplacées par un traitement plus radical : la chirurgie, notamment en présence des malformations comme une cloison déviée ou encore des polypes qui altèrent la circulation de l'air dans les fosses nasales. La chirurgie améliore la respiration, fait disparaître les céphalées et permet une réduction considérable de la fréquence des sinusites.

En evidence
Derniers Posts