Reflux gastro-oesophagien (RGO) et manifestations respiratoires supérieures (ORL)


La notion selon laquelle des pathologies ORL chroniques ou récidivantes peuvent être liées à un trouble digestif comme le RGO est connue depuis quelques années seulement.. Pourtant, les relations entre RGO et inflammation chronique des voies aériennes inférieures sont connues depuis plus d'un siècle. L'analogie avec l'inflammation des voies aériennes supérieures est grande et a fini par s'imposer. Longtemps regroupées sous le terme de manifestations « atypiques » du reflux, ces pathologies ORL et bronchiques sont maintenant reconnues par les gastroentérologues comme partie intégrante de la maladie.

Qu’est-ce que le reflux gastro-laryngé?

Votre salive et vos repas empruntent normalement l’œsophage pour se diriger vers l’estomac et ce, en sens unique vers le bas. Le RGO correspond au retour anormal d’une partie du contenu gastrique en sens inverse, soit dans l’œsophage, puis le pharynx et le larynx: c’est alors un reflux gastro-larygné (RGL).

Le RGL est très fréquent dans la population occidentale adulte: environ 60% des asthmatiques ont aussi un RGL, 50% des personnes avec toux chronique et jusqu’à 80% des personnes avec sensation de boule dans la gorge (aussi nommé globus) souffrent de RGL. Cependant, la majorité des patients atteints de RGL souffre de symptômes mineurs et intermittents et ne consulte pas un ORL. Le RGL est souvent une affection chronique.

La cause du RGL est complexe mais correspond à une défaillance de la barrière anatomique (valve) située à la jonction de l’œsophage et de l’estomac.

Quels sont les symptômes et signes du RGL?

Parmi les symptômes des patients qui souffrent de RGL, un bon nombre sont semblables à ceux du reflux gastro-oesophagien ou de l’ulcère de l’estomac. L’irruption des sucs gastriques acides est à l’origine de signes cliniques témoignant de la brûlure des tissus. Les brûlures d’estomac s’accompagnent parfois d’une sensation de reflux d’acide dans la gorge ou même de goût amer dans la bouche. C’est ce qu’on appelle la régurgitation acide. Parfois cette sensation de reflux n’est pas consciemment ressentie.

Outre la douleur locale ressentie du fait de l’irritation des tissus et l’impression de corps étranger ou de boule dans la gorge, le RGL pourra entraîner une raucité ou une fatigue de la voix (appelée dysphonie) par une irritation du larynx. Parmi les autres symptômes révélateurs du RGL, mentionnons l’hypersalivation, la difficulté à avaler (ou dysphagie) et divers symptômes respiratoires très fréquents (enrouement, toux, asthme) qui perturbent parfois le sommeil.

L’examen oto-rhino-laryngologique (qui comprend une caméra flexible passée dans le nez) est souvent révélateur de RGL lorsque des manifestations au niveau de la gorge (du pharynx ou du larynx) sont présentes.

Le RGL qui persiste sans traitement peut être, après de nombreuses années, associé à une sténose de l’œsophage et même à une possibilité de cancer.

En evidence
Derniers Posts

ORL Chirurgie Face et Cou Stéphane Hervé

  • Facebook Black Round
  • LinkedIn - Black Circle

Parly 2 0139637208 / Boulogne-Billancourt : 0176710627 / doctolib.fr