La musique pour un meilleur sommeil


S'endormir en écoutant votre musique préférée est une habitude très courante. Parfois même la musique est utilisée comme un véritable remède pour lutter contre l'insomnie. Un morceau de musique agréable favorise en effet la relaxation psychologique, aide à se distraire des pensées stressantes qui envahissent nos esprits et parvient à stimuler une attitude positive. La musique est aussi utilisée pour masquer, obscurcir et couvrir les bruits de fond ambiants, tels que les voisins gênants ou endogènes, tels que les acouphènes. L'utilisation de la musique comme "distracteur" de facteurs endogènes ou environnementaux a toujours été considérée comme la raison qui nous pousse le plus souvent à l'utiliser lorsque nous allons dormir. En plus, elle s'avère être un système efficace pour détourner l'attention des pensées, et en particulier des pensées négatives, selon ce qui ressort également d'un article récemment publié par l'Université de Sheffield. Alors pourquoi ne pas introduire une musique adaptée parmi les thérapies à utiliser en cas de troubles du sommeil ? Il est d'ailleurs limitatif de considérer la musique que comme un distracteur pour ceux qui sont dérangés par le bruit en général. Nous observons des jeunes qui écoutent le plus souvent de la musique avant de s'endormir et sont certainement les moins dérangés par des acouphènes ou des bruits dérangeants. Ils le font simplement parce qu'un morceau de musique agréable favorise le sommeil.

Une vaste étude a été menée sur l'utilisation quotidienne de la musique pour s'endormir qui a révélé les effets les plus variés, qui vont bien au-delà de la relaxation avant l'endormissement. Il n'y a pas que ceux qui ont besoin de couvrir les bruits de fond dérangeants, la musique est aussi utilisée par habitude, par passion pour un genre ou un auteur, ou pour simple distraction mentale.


Il n'est donc pas indispensable d'écouter des playlists musicales « sédatives » ou « hypnotiques » pour aider à s'endormir. Des mélodies ont été étudiées avec un rythme relativement bas à 60-80 battements par minute, des fréquences basses et des variations musicales réduites mais en réalité, c'est la musique choisie par chaque individu - quel que soit son genre - qui est plus analgésique et anxiolytique plutôt que des mélodies inconnues par l'auditeur. De plus, être convaincu que la musique écoutée favorise l'endormissement peut effectivement le favoriser, grâce à une combinaison bénéfique de l'usage thérapeutique de la musique, de ses propres préférences musicales et de l'effet placebo.

La « chanson parfaite pour le sommeil » est donc n'importe quelle mélodie, pourvu qu'elle soit agréable, connue, appréciée, et donc le résultat de notre propre choix. Les préférences pour un genre musical, pour un rythme, pour certaines fréquences, obtiennent des effets complètement différents sur les niveaux de neuro-excitation et sur l'activité neuronale, reflétant la relation complexe entre les propriétés de la musique et les effets sur le cerveau et le corps. Seulement des études avec de biomarqueurs comme le cortisol ou l'ocytocine pourrons un jour nous révéler les mécanismes biologiques potentiels qui sont à la base du sommeil musical.


Voici donc la musique comme une excellente solution qui nous aide à gérer les conséquences, physiques et psychologiques de la perte de sommeil. Et si très souvent les médicaments s'avèrent inefficaces ou peuvent avoir des effets secondaires, la musique n'a pas de contre-indications, elle est peu coûteuse et elle est universelle.




En evidence
Derniers Posts