La climatisation : croix et joie

Pour certains, la climatisation représente le salut lors des chaudes journées et nuits d'été, pour d'autres c'est un véritable supplice. « En fait, avec les changements continus de température, les cas de maux de gorge et de laryngite ne sont pas rares - explique le Dr. Stéphane Hervé ». Le mal de gorge est un trouble causé par une inflammation de la muqueuse de la cavité buccale (pharynx et larynx), plus habituel en hiver mais aussi fréquent en été à cause de l'utilisation de la climatisation. Dans certains cas, une légère fièvre passagère et un léger rhume peuvent accompagner le mal de gorge.


Comment éviter un mal de gorge en été :

Les maux de gorge apparaissent car les changements brusques de température et d'humidité peuvent affecter le fonctionnement du nez. La muqueuse nasale est recouverte en surface de microcils et produit du mucus qui sert à protéger le nez et les sinus paranasaux des infections, agissant comme un filtre antimicrobien. Le passage brutal de l'air chaud-humide à l'air sec et froid provoque une irritation de la muqueuse avec un dysfonctionnement des cils qui transportent le mucus et une altération de ses caractéristiques physico-chimiques, avec une augmentation conséquente du risque d'infection. Du nez, l'infection peut s'étendre au nasopharynx (paroi postérieure du nez), à l'oropharynx (région des amygdales palatines), au larynx et parfois aux voies respiratoires inférieures.

De ce processus d'inflammation de l'arrière du nez, le nasopharynx, provient le sens du mal de gorge, qui se manifeste souvent par une douleur lors de la déglutition. Dans certains cas, l'inflammation affecte également les ganglions lymphatiques du cou, qui gonflent et deviennent douloureux. Cependant, cette réaction ganglionnaire n'est qu'un mécanisme de défense de l'organisme, c'est pourquoi, dans un premier temps, seul un traitement symptomatique de la douleur est recommandé. Pour supprimer le risque de "mal de gorge de la climatisation", vous pouvez suivre quelques précautions. 
La première consiste à éviter autant que possible les changements brusques de température, en se couvrant lorsque vous savez que vous devez entrer ou traverser un endroit où il y a de la climatisation, surtout si cela se produit lorsque vous avez encore de la transpiration sur vous. 
La deuxième est de rester hydraté, de consommer des fruits et légumes de saison et de reconstituer les sels minéraux perdus par la transpiration. 

Pour certains, la climatisation représente le salut lors des chaudes journées et nuits d'été, pour d'autres c'est un véritable supplice. « En fait, avec les changements continus de température, les cas de maux de gorge et de laryngite ne sont pas rares - explique le Dr. Stéphane Hervé ». Le mal de gorge est un trouble causé par une inflammation de la muqueuse de la cavité buccale (pharynx et larynx), plus habituel en hiver mais aussi fréquent en été à cause de l'utilisation de la climatisation. Dans certains cas, une légère fièvre passagère et un léger rhume peuvent accompagner le mal de gorge.


Comment éviter un mal de gorge en été:


Les maux de gorge apparaissent car les changements brusques de température et d'humidité peuvent affecter le fonctionnement du nez. La muqueuse nasale est recouverte en surface de microcils et produit du mucus qui sert à protéger le nez et les sinus paranasaux des infections, agissant comme un filtre antimicrobien. Le passage brutal de l'air chaud-humide à l'air sec et froid provoque une irritation de la muqueuse avec un dysfonctionnement des cils qui transportent le mucus et une altération de ses caractéristiques physico-chimiques, avec une augmentation conséquente du risque d'infection. Du nez, l'infection peut s'étendre au nasopharynx (paroi postérieure du nez), à l'oropharynx (région des amygdales palatines), au larynx et parfois aux voies respiratoires inférieures.


De ce processus d'inflammation de l'arrière du nez, le nasopharynx, provient le sens du mal de gorge, qui se manifeste souvent par une douleur lors de la déglutition. Dans certains cas, l'inflammation affecte également les ganglions lymphatiques du cou, qui gonflent et deviennent douloureux. Cependant, cette réaction ganglionnaire n'est qu'un mécanisme de défense de l'organisme, c'est pourquoi, dans un premier temps, seul un traitement symptomatique de la douleur est recommandé. Pour supprimer le risque de "mal de gorge de la climatisation", vous pouvez suivre quelques précautions.

La première consiste à éviter autant que possible les changements brusques de température, en se couvrant lorsque vous savez que vous devez entrer ou traverser un endroit où il y a de la climatisation, surtout si cela se produit lorsque vous avez encore de la transpiration sur vous.

La deuxième est de rester hydraté, de consommer des fruits et légumes de saison et de reconstituer les sels minéraux perdus par la transpiration.

Enfin, il peut aussi être utile de nettoyer le climatiseur domestique pour éviter l'accumulation de germes et de bactéries sur les filtres qui peuvent se disperser dans l'environnement et favoriser les infections des voies respiratoires, et de privilégier le mode déshumidificateur pour refroidir l'environnement sans trop baisser la température.






En evidence
Derniers Posts