PRINTEMPS ET RETOUR DU RHUME DES FOINS


Pour les allergiques, le retour des beaux jours est associé aux nez bouchés et autres éternuements. Au total un tiers des Français serait victime de rhinite allergique plus connue sous le nom de rhume des foins et cette proportion ne cesse d'augmenter.

Les symptômes les plus fréquents sont des éternuements en salves, une abondante rhinorrhée (nez qui coule clair) ou une obstruction nasale et des démangeaisons des narines.

Le traitement est symptomatique pendant la saison afin de soulager au mieux le patient. En tant qu’ORL je recommande toujours à mes patients de suivre quelques règles :

  • Effectuer plusieurs fois par jour, un lavage des fosses nasales avec une eau de mer isotonique, du sérum physiologique ou de l’eau de mer, afin de débarrasser les muqueuses nasales des pollens qui s’y sont accumulés.

  • Rester autant que possible à l’intérieur, fenêtres fermées. Si vous sortez, de retour à votre domicile, prenez une douche et rincez abondamment vos cheveux.

  • Faire une cure de magnésium, afin de limiter la libération d’histamine à l’origine des symptômes. Les comprimés doivent être avalés de préférence à distance des repas

  • En cas d’écoulement nasal et de démangeaisons prendre des antihistaminiques qui agissent rapidement

  • En cas de nez bouché ajouter une à deux pulvérisations par jour d'un corticoïde nasal pour le rhume des foins à la béclométasone pour réduire l’inflammation des muqueuses.

Même si les symptômes sont légers, la rhinite allergique non traitée peut s’aggraver et conduire à une sinusite chronique. Une rhinite persistante est souvent liée à l’asthme, peu importe l’intensité des symptômes. Enfin, chez les enfants, la rhinite allergique augmente le risque d’otite moyenne.

En evidence
Derniers Posts

ORL Chirurgie Face et Cou Stéphane Hervé

  • Facebook Black Round
  • LinkedIn - Black Circle

Parly 2 0139637208 / Boulogne-Billancourt : 0176710627 / doctolib.fr