Masque anti-Covid: quand, comment, les erreurs à ne pas commettre, les effets secondaires.



Masque: Comment l'utiliser:

Depuis le début de la pandémie il y a un an et demi maintenant, le masque est devenu un accessoire indispensable et obligatoire tant à l’extérieur que dans des lieux fermés et son utilisation est recommandée également à l’intérieur des appartements pour tous ceux ne faisant pas partie de la même famille.


Masques “maison”:

Les plus utilisés sont en tissu, souvent produits à la maison. On trouve en ligne plusieurs guides utiles pour les faire soi-même avec des matériaux bon marché et facilement disponibles. Ces masques sont une simple mesure d'hygiène, qui bloquent les fameuses « gouttelettes » de salive qui se dispersent lorsque nous respirons, parlons, éternuons. C'est donc une barrière efficace qui protège les autres en réduisant la quantité de virus dispersée dans l'air. Si tout le monde, dès le début de la pandémie les avait utilisés de façon systématique, le nombre de gens contaminés serait inferieur. Par ailleurs, il ne faut jamais oublier de garder une certaine distance avec les autres et de se laver souvent les mains.

Les masques chirurgicaux:

Il existe aussi les masques chirurgicaux (blanc / bleu) qui sont de vrais dispositifs médicaux certifiés en fonction de leur capacité de filtrage. Les masques de type FFP2 et FFP3 sont plus performants que les masques en tissu car en plus de protéger les autres en arrêtant les gouttelettes sortantes, ils nous protègent également en bloquant les gouttelettes entrantes. Ils sont généralement utilisés dans les hôpitaux.


Comment laver les masques réutilisables et comment les utiliser:

Après avoir utilisé les masques en tissu, ils doivent être lavés à 60°. Il est également bon de les stériliser avec un vaporisateur (celui du fer à repasser par exemple) ou de les désinfecter avec de l'alcool à 70 ° ou de l'acide hypochloreux. Si vous êtes en déplacement, il est bon d'avoir un spray désinfectant dans votre sac, mais cela ne remplace pas le lavage à haute température.

Comment porter et utiliser correctement son masque:

La façon dont les masques sont portés est importante : ces derniers mois, nous avons tout vu. Le nez et la bouche doivent tous deux être couverts et il ne faut pas porter les masques de façon incorrecte. Vous devez éviter de toucher le tissu avec vos mains, mais uniquement les élastiques latéraux. L'armature doit bien adhérer au nez afin de ne pas quitter les voies d'évacuation ou d'entrée. Bref, non au masque jeté dans le sac, posé sur le comptoir pendant que nous buvons du café, ou suspendu au rétroviseur pendant des jours dans votre voiture.

Y a-t-il des effets secondaires à signaler ? Légères, telles que des allergies mineures au nez et aux joues qui passent avec une crème antihistaminique. Il est clair que si les masques ne sont pas certifiés, ils peuvent avoir été fabriqués avec des matières et des tissus de mauvaise qualité


Que se passe-t-il si j'éternue ou tousse dans mon masque?

La réponse est très simple : sa forte et soudaine humidité réduit son efficacité ; il faut le changer immédiatement.

La bonne nouvelle est que grâce aux masques, cet hiver, les infections respiratoires comme un simple rhume ont beaucoup diminué. Bref, les mesures anti-Covid nous ont également protégés contre d’autres virus.


Un masque n'est pas éternel: quand et comment s'en débarrasser ?

Tout masque à un cycle de vie qui se termine et, à un moment donné, doit être jeté. Donc si vous avez un modèle ou une texture préférée, vaut mieux en faire un petit stock. À cet égard, un avertissement pour leur élimination : faites attention à la façon dont vous vous en débarrassez Ils doivent être jetés dans les déchets non triés, de préférence fermés dans un sac en plastique scellé. Après une certaine durée, la texture du tissu se délite, laissant passer le virus et les filtres perdent leur efficacité. Tous les masques finissent par ne plus être efficaces à un moment donné.





En evidence
Derniers Posts