L’Érysimum: la solution pour les enrouements et les extinctions de voix


L'érysimum, nom scientifique « Erysimum officinale », a toujours été l'un des meilleurs remèdes que la nature a offerts à l'homme pour améliorer sa voix.

Il n’est pas par hasard que cette plante a également été appelée l « 'herbe aux chantres ».

L'érysimum contient des composants sulfureux, a un effet anti-inflammatoire et améliore également la ventilation pulmonaire. Il agit en synergie avec la réglisse et avec la grande aunée, qui est idéale pour traiter l’inflammation et le refroidissement pulmonaires.

L'érysimum est considéré comme le meilleur remède pour soulager les cordes vocales irritées et se remettre d'une hypophonie ou d'une aphonie.

Que faire pour éviter l’enrouement de la voix (hypophonie)

Certaines mesures, en raison de leur simplicité, peuvent être mises en œuvre par toute personne confrontée au problème d’hypophonie.

Tout d'abord, je vous conseille de vous protéger du froid, notamment pour éviter de respirer de l'air froid et sec. La respiration doit en outre nécessairement avoir lieu par le nez, qui filtre, réchauffe et humidifie l’air. De plus, évitez la fumée active et passive, tout effort vocal et buvez beaucoup d'eau (non glacée et non gazeuse).

Ajouter du miel dans du lait chaud ou dans du thé au citron est un remède ancien toujours valable. Associer l’érysimum à la réglisse est aussi une solution très efficace. L'érysimum est disponible en sirop ou en comprimés à dissoudre dans la bouche. N’exagérez pas la consommation de réglisse, car un apport massif et prolongé de réglisse contribue à augmenter la pression artérielle.

Et si la voix reste faible ?

Si, malgré ces conseils, la voix reste faible, il n'y a qu'une seule solution: contacter un médecin spécialiste de la voix. Deux spécialistes s'occupent de la phonation: l'oto-rhino-laryngologiste (ORL) et le phoniatre.

En tant qu’oto-rhino-laryngologiste, j’estime qu'il n'y a pas beaucoup de différence dans la façon d’examiner entre ces deux spécialistes. Le point fondamental est d'arriver à un diagnostic et cela ne peut se faire que par une laryngoscopie. Cet examen peut être effectué selon différentes techniques. La laryngoscopie indirecte (celle avec le miroir laryngé) peut suffire, mais une évaluation avec des fibres optiques rigides ou flexibles est plus précise.

Afin de traiter correctement une dysphonie ou une hypophonie, le médecin doit visualiser le larynx, apprécier l’aspect et les mouvements des cordes vocales. Seulement après ces évaluations, il pourra poser un diagnostic ... et ensuite établir une thérapie.

En cas de pathologie sévère, la thérapie peut être médicamenteuse (anti-inflammatoires, anti-reflux) ou chirurgicale (phono-chirurgie), qui ne peut être effectuée que par un chirurgien ORL. Dans les autres cas, vous pouvez considérer l’érysimum comme un remède naturel, qui contribue sûrement à la récupération de la voix. Les thérapies thermales, comme les inhalations, sont également une aide valable.

En evidence
Derniers Posts

ORL Chirurgie Face et Cou Stéphane Hervé

  • Facebook Black Round
  • LinkedIn - Black Circle

Parly 2 0139637208 / Boulogne-Billancourt : 0176710627 / doctolib.fr